La Saint-Jean

 

 

 

 


Accueil Remonter

Pour une Saint-Jean, c’était une Saint-Jean ! La dernière des années 1900, mais non la moindre.
Tout s’était conjugué pour une réussite totale.
Patrick et Gilles, délégués par la Commune, avaient pavoisé et illuminé la place, monté le marabout du Comité et préparé le feu , apporté tables et bancs. On se sentait déjà dans un endroit où il allait se passer quelque chose.
Arrivent les enfants après une traversée du village de Ville-Basse à Ville-Haute en costume, en trainant et poussant des bonshommes qui allaient mal finir la nuit. Les enfants qui avaient recruté jusqu’à Souvigny de Touraine pour d’abord présenter un peu de leur travail.
Pour les Névachais, chants traditionnels avec Irmine, en s’accompagnant sur des pierres ramassées par leurs aînés lors d’un voyage scolaire en Auvergne en ... 1986. Danses traditionnelles ensuite, où on voyait qu’ils mettaient tout leur coeur, portant de magnifiques costumes de pays confectionnés par Dominique et Brigitte de l’ACAN.
Puis les jeunes Souvignassiens nous présentent une petite comédie musicale, avec des danseurs et des chanteurs pleins de courage et de talent.

Le feu est allumé.
Le repas peut alors commencer : plats sacrés et salés des parents d’élèves, boissons du Comité des Fêtes, pain de Plampinet, saucisses offertes par l’Association des Parents d’élèves et cuites par Jeannot sur un barbecu fourni par Vitrolle.
Alex, aidé par Aurélien, à la sono. Il faut danser.
Déjà là-haut des torches s’allument au sommet de Taroche. Ce sont les jeunes qui descendent, guidés au milieu des rochers par Patrick Prêts à prendre le relais, ce sont les petits qui jettent les torches dans le feu.
Moment émouvant et tragique où les enfants jettent leurs bonshommes dans le feu, après la procession rituelle et le chant provençal repris par tous : "adieu paure".
La soirée se termine par le feu d’artifices tiré par Patrice et Stéphane.

Vraiment, quelle Saint-Jean ! Tous ont mis la main à la pâte pour fêter dignement l’été. Il n’a même pas fait froid ce soir-là !

A l’an que ven...

Nous avons fêté la Saint-Jean vendredi 22 juin 2001. Nous avions fabriqué des bonshommes de paille à l'école, et nous les avons brûlés. Cette année il y avait un concours de bonshommes et les gagnants ont eu le droit de rester assis devant Névasport tout l'été. Ceux qui les avaient faits sont Jonathan avec Lola, Paul avec Martin.
Il y avait aussi un concours de dessins. Ceux qui ont gagné sont Gwendal pour les maternelles, Anthony pour les élémentaires et Lisa pour le collège.
Après on a bu et mangé. On a mis de la musique. Puis on s'est amusé à sauter le feu. On a fait péter des pétards.
Morgan, cm2

Accueil

/font>