Vieille dispute

 

 

 

 


Accueil Remonter

Nous étions en train de décalquer les limites de notre commune, nous avons alors constaté que le vallon du Cristol ne nous appartenait pas ! Il appartient à La Salle. Nous avons donc recherché sur deux livres :
           Névache et la vallée de la haute Clarée De Henri Rostolland
         Névache et sa vallée                      De Gabrielle Sentis

Voici des explications :
Le dauphin Guigues André par deux actes l’un du 1er juillet 1226, l’autre du 26 décembre 1232, avait donné des terrains à de la famille Bérards. Ce fief englobait les montagnes de Cristol, de l’Oule et du Longet jusqu’aux rives de la Clarée. Ce fief passa des Bérards aux Bermonds. Au 16° siècle, ce fief s’appela "Fonds des Bermonts". Les habitants de la Salle achetèrent ces terres à leur seigneur.

Le Vallon de l'Oule.

Mais dès 1626 les habitants de la Salle se plaignirent que les Névachais étaient allés couper du bois sur leurs terres. Aussitôt, trois délégués de la Salle, un consul, un notaire, un secrétaire, un conseiller, accompagnés d’un commissaire, d’un sergent et de témoins se rendirent à Névache pour repérer le bois coupé. Ils arrivèrent au Cros sans rien trouver, entrèrent dans Ville-Basse où ils furent attaqués à coups de bâtons et à coups de pierres. Les gens de la Salle allèrent chercher refuge à la chapelle St Jean, mais poursuivis par les habitants de Névache, ils se firent violemment battre ; un seul d’entre eux échappa aux coups.

Voici les lieux du drame :
la chapelle Saint-Jean aujourd'hui.


Huit coupables furent attrapés : deux furent condamnés à trois ans de bannissement, une femme à être pendue, une autre à cinq ans de bannissement et quatre hommes à dix ans de galère.
En 1688, il y eut un arrangement entre Névache et la Salle : ces vallons appartiennent à la Salle et les habitants de Névache n’ont que le droit de pâturer pour les bêtes ; mais ils ne doivent ni y couper du bois, ni emporter de l’herbe, ni pêcher …

Jordy et Hugo

me-->