Le bardeau de mélèze

 

 

 

 

Accueil Remonter

Chez nous, les toits sont presque tous recouverts de bardeaux. Avant, les gens n’avaient pas autre chose, alors ils couvraient le toit de leurs maisons avec des planches de mélèze. Le mélèze est un bois qui résiste à l’eau, on en trouve beaucoup dans nos forêts.

Le mélèze que
l’on coupera
pour fabriquer
du bardeau.
Le menuisier nous montre une planche de bardeau sur laquelle il a fait deux rainures pour que l’eau s’écoule: les goulottes.

“Nous allons abattre un mélèze en montagne. Nous le chargeons et nous le descendons à la scierie. Là, nous le coupons en planches de 1m ou de 2m. Il faut le faire sécher “en potier” (en quinconce) pendant trois à cinq ans. Après nous l’apportons dans l’atelier pour lui faire deux rainures pour que l’eau s’écoule du toit. Nous l’amenons au chantier. Il faut d’abord mettre les planches de un mètre au bord du toit, puis par-dessus les planches de deux mètres, décalées pour que l’eau ne coule pas dans les joints. On continue jusqu’en haut du toit.Puis on fait pareil de l’autre côté et le toit est fini.”

Le moulin de l’Outre a une toiture en bardeau très ancienne : plus de cent ans. On devine les deux épaisseurs de planches.

Maison ancienne, rénovée, recouverte en vrai bardeau. De nos jours, souvent, on pose des tôles dessous, et seulement une épaisseur de planches par dessus pour faire joli : le faux bardeau.

En hiver, la neige ne glisse pas sur les toits de bardeau. Alors, on n’a pas besoin de randes ou d’arrêts de neige pour empêcher la neige de tomber du toit sur les passants ou sur la route.
Mais il faut une charpente solide pour supporter le poids de la neige !

Voici une maquette de bardeau pour montrer comment il est posé sur une toiture. On peut voir ainsi les planches qui se superposent.

Maintenant, le bardeau sert surtout à faire beau.
Il résiste de nombreuses années.

Nyny et François.

m> >